Le Blog de Céline en Baie de Somme

04 juin 2006

Périple Céline

PETIT RETOUR DE MON « WEEK END ANNIVERSAIRE »

Merci les copains et les sœurs !!

En ce week end prolongé de Mai, ensoleillé (inutile de préciser…) nous voilà parti destination

La Baie

de Somme et

La Normandie.

Nous avions réservé l’Hôtel des Pilotes à Saint Valéry sur Somme et le Domaine de Joinville à Eu (par l’intermédiaire du coffret escapade gourmande).

Petit retour en arrière n°1 : la veille,jeudi le match de base ball :

Mon champion de chéri d’amour, commençant à se remettre doucettement de sa dernière blessure au genou, a cherché, lors de son tout dernier match, a faire l’exploit sportif du siècle. Alors qu’il s’apprêtait à réceptionner une balle fichtrement bien frappée, il chût, son genu  lachût et craquût…

Tout ça alors que ma mère lui proposait, le même jour, de faire un pèpère concours de pétanques à Mons en Pévèle ! En résumer, Jéjé, mets toi à la pétanque !

Donc vendredi matin après un passage chez un docteur, le pharmacien et la fournisseuse de béquilles, voilà le Jéjé  prêt à prendre la route !

Petit retour en arrière n°2 :

Quelques jours auparavant des maux intenses de cervicales, dorsales et autres… m’amenaient chez le docteur, le fournisseur de minerve, le pharmacien et le kiné.

Et rhino sinuso ch’sais pas quoi à volonté !

Nous voici donc fins équipés tous 2 pour le départ :

Chacun son sachet de médocs et son harnachement !!

1ère escale au Crotoy pour voir la partie haute de la baie. Le Crotoy : son petit port, sa crêpe au sucre et son chocolat Van Houten.

Arrivée à Saint Valéry en même temps que le train à vapeur. Assistons au remplissage de la réserve d’eau de la loco et à son changement de sens. Tchiou !tchiou !

Repérons notre hôtel : Hôtel des pilotes, chambre très bien, vue sur la baie :

Ayant le verbe facile, nous avons eu vite fait de nous faire des copains parmi les pêcheurs de la baie que nous avons d’ailleurs observés un long moment :

Avons clopinés dans les rues de Saint Valéry à la découverte de ses petites maisons colorées de pécheurs, et d’un resto ! Moules au menu, bien sûr !

Dodo et petit déj à l’hôtel avant de partir pour la partie médiévale de la ville.

Puis destination la pointe du Hourdel pour voir l’entrée de la baie.

Cayeux pour ses cailloux et son usine de galets (rien à y voir !)

Et enfin Mers les Bains et ses falaises.

Mangeons dans un petit troquet tenu par un normand… très kitch, très sympa !

Saisons les vitrines de brocanteurs quand soudain :

Un flash !

Sur le dépliant présentant l’Hôtel du Domaine de Joinville, ils mentionnaient un centre de remise en forme, piscine, jacuzzi… J’ai pas pris mon maillot !!! (Oui, je sais, ce coup là je l’avais déjà fait …)

Après un appel téléphonique au domaine pour connaître les horaires d’ouverture du centre de remise en forme et le prix, nous voilà partis en quête d’un maillot. Destination Intersport pour la fameuse épreuve de l’essayage de maillot : entrée en cabine avec 12 modèles (Jéjé se reposait dans

la C

3) et sortie avec …… si…. quand même …. 1 modèle Speedo !

Soulagés par cet achat, nous poussons jusqu’au Tréport, les falaises de Dieppe, revenons sur la ville d’Eu et le Domaine de Joinville.

Et là…. Merci les copains !!!

D’un coup un vent de panique !

« j’peux quand même pas y aller avec ce polo, il est sale et froissé, tu m’as pris une chemisette ? » « Heu… non, pas pensé, juste tee-shirt et polo. Mais tu sais moi c’est pareil, j’ai pas pris de vêtements classes. J’ai pensé au KWay, chaussures de marche mais le reste… »

Après avoir changé mes chaussures de marche et mon KWay, décrotté les Caterpillar de Jéjé et défroissé son polo, nous voilà partis, minerve au cou et béquilles aux mains pour le domaine de Joinville :

Quelques têtes rassurantes pour nous accueillir à l’entrée :

Avançons timidement au sein de la propriété à bord de notre C3 vert pomme… « DOMAINE », c’est pourtant clair … ça veut dire un truc immense, avec plusieurs pavillons, et jardins .. .

Puis le dilemme :

où garer

la C

3 vert pomme ?

Prés de celle-ci ?

Ou celle là ?

Puis la sortie du véhicule : avec le sac de voyage bleu écrit dessus « Paul Ricard »

Vers quel bâtiment se diriger ? On finit par se décider pour celui avec une plaque avec inscrit « H » dessus, ça veut bien dire hôtel…

Chambre 8, premier étage à gauche :

Et là, le Jéjé effarouché, il ne voulait plus sortir de la chambre : trop honte sans doute !!

Il a fallut, fine psychologue que je suis, trouver des arguments convaincants pour qu’il sorte enfin, traverse la cour pour m’accompagner au centre de remise en forme. Les arguments furent vite trouvés :

Il m’abandonne à l’entrée du centre de remise en forme :

Là, un type, grosses bagouzes aux doigts, belle ceinture, tenait un portable pour discuter avec sa femme. Il venait en repérage demander à l’esthéticienne si elle avait des maillots à prêter… La honte, elle avait oublié le sien !!

La dame me donne une serviette de bain (j’avais prévue celle de l’hôtel déjà) et le type demande s’il peut avoir un peignoir. Réponse négative.

Je vais dans les cabines m’enrouler dans cette serviette pour traverser le hall où des gens tout habillés étaient à la caisse, je me dirige timidement vers la piscine. Après quelques barbotements, je revois le même type en peignoir !!

Alors je lui dis : «  il était possible d’avoir un peignoir ? » « Non, c’est celui de l’hôtel », « ha d’accord… »

Et là… Je comprends… moi, j’avais prévu la serviette de bain de l’hôtel, mais je l’aurai vu s’il y avait des peignoirs… Tout s’éclaire, ce monsieur, il devait être logé dans cet autre pavillon du domaine :

Et moi, j’était la seule de tout le spa à avoir une pauv’ serviette pour cacher mon super corps bronzé !!! Les aut’ ils avaient tous un peignoir !!!

Oui mais moi au moins, j’avais mon maillot perso !!! Et un Speedo !

Enervée de me baigner dans la même eau que ce type, j’essaie le jacuzzi puis le sauna.

De là j’entends que madame a rejoint monsieur : « dans notre maison de campagne à …. On aura un jacuzzi comme celui là et pas une baignoire balnéo, ce n’est pas assez bien….. j’ai promené le chien , il tirait sur la lesse d’une force…. Le sauna serait trop chaud pour ma peau, le médecin me conseille l’eau froide…. Liposuccion … chirurgie esthétique…. » Monsieur va se faire tirer les yeux, il ne veut plus avoir l’air de pleurer….

Cela dit, un pur moment de détente ce centre de remise en forme !!!

Retour à la chambre, puis après défroissage de nos tronches, on ose quand même descendre pour le repas.

Hum !!! c’était bon…

Les yeux agards et écarquillés, nous arrivons dans un des salons où un maître d’hôtel nous accueille gentiment en nous demandant notre numéro de chambre. Donc de là nous avons eu droit qu’au menu simplifié : On a choisi dans la carte spéciale formule « escapade » :

C’était très très bon…

Avons mangé dans une très jolie vaisselle, belle nappe, belle salle, beaux bouquets de fleurs… (sauf les serveuses, elles étaient très laides !)

Commençons par commander une bouteille de vin blanc qui fera apéro et reste du repas.

En l’occurrence, à découvrir un Crozes Hermitage Blanc  dans des gros verres ballons même que j’étais un petit peu pompette et que jéjé insistait pour finir mes verres.

En apéro on a donc pu avoir des tranches de cakes au cumin avec une sauce fromage frais aux herbes.

Puis en amuse bouche : verrine de melon à la badiane

En entrée pour tous les deux un tartare de saint jacques avec une mousse d’avocat au crabe rapé. Bon c’est pas exactement l’intitulé de la carte mais c’est à peu prés ça quand même !!

En plat : moi : poisson sur lentilles et jéjé veau, haricots et pomme de terre remaniées.

Le fromage : 2 morceaux  de camembert du pays, bien coulant (qui commençait à retourner tout seul à l’étable, qui dit le jéjé), servis dans une petite assiette rectangulaire avec un petit verre de cidre collé sur l’assiette par du miel liquide.

Dessert : une succulente tarte tatin avec une boule vanille.

Ce fut en effet une escapade gourmande !!!

Ensuite dodo tranquille

Le lendemain réveil pas trop tardif pour faire la route du retour !!

Petit déj du même niveau que le repas ! Puis passage à la caisse où la dame nous dit « voilà, vous n’avez donc dépensé que la bouteille de vin ».

Bien sur, des clopinettes pour eux, habitués à des clients tout à fait différents.

Et voilà, fin du week end !

Merci tertous !!!

Posté par babtookake à 23:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]